Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plusieurs quartiers d'Alep étaient mitraillés vendredi par les hélicoptères des forces du régime syrien, qui prévoient un assaut décisif contre les rebelles dans la deuxième ville de Syrie. La responsable de l'ONU Navi Pillay a exhorté le régime à épargner les civils.

Une semaine après l'ouverture d'un nouveau front dans la capitale économique du pays, les forces du président Bachar al-Assad "sont quasiment au complet" en vue d'une contre-offensive, a indiqué une source des services de sécurité. Les rebelles sont eux confinés dans de petites ruelles, "ce qui rendra difficile la bataille", a estimé cette même source.

Soldats capturés

Des soldats et des miliciens pro-régime auraient été capturés durant les combats à Alep, ont affirmé les rebelles. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), 150 partisans de Bachar al-Assad auraient été fait prisonniers cette semaine par les insurgés.

Ailleurs dans le pays, de violents combats se déroulaient vendredi à Maaret al-Noomane, dans la région d'Idleb. La répression et les combats ont fait au moins 59 morts vendredi, dont 27 civils, selon un bilan provisoire de l'OSDH, qui estime à plus de 19'000 le nombre de tués depuis le début du soulèvement.

Vive inquiétude

La Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Navi Pillay a vivement réagi face à la recrudescence des violences dans le pays. Elle a dénoncé vendredi à Genève les crimes contre l'humanité commis par les deux camps. Elle s'est déclarée profondément alarmée par l'escalade du conflit, notamment à Damas et Alep.

Mme Pillay a également appelé le gouvernement syrien et l'opposition armée à respecter les règles du droit international humanitaire et à protéger la population civile.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a pour sa part replié une partie de ses expatriés de Damas à Beyrouth vendredi pour des raisons de sécurité. Ils retourneront à Damas dès que la situation le permettra, a précisé l'organisation.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS