Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bachar al-Assad a exhorté mercredi ses soldats à écraser la rébellion pour assurer l'avenir de la Syrie et de son peuple, au plus fort de la bataille pour Alep. Les troupes loyales au président syrien bombardent certains quartiers de la ville mais ne parviennent pas à avancer.

"Le sort passé, présent et à venir de notre peuple et de notre nation dépend de cette bataille", affirme Bachar al-Assad dans un message publié par une revue militaire à l'occasion du 67e anniversaire de l'armée. Il ne s'était pas exprimé en public depuis l'attentat du 18 juillet à Damas, qui a tué quatre de ses proches dont le ministre de la Défense.

Reine des batailles

Pour les autorités de Damas, la bataille d'Alep est "la reine de toutes les batailles" et la perte de cette agglomération de 2,5 millions d'habitants serait un terrible revers, stratégique comme symbolique. Le quartier de Salaheddine est le théâtre des plus violents combats.

L'armée avait annoncé durant le week-end en avoir pris le contrôle mais les affrontements s'y poursuivent. L'un des chefs militaires rebelles sur place, le colonel Abdel Jabbar al-Oqaidi, affirme que la conquête du centre-ville n'est qu'une question de jours. Les insurgés disent occuper l'est et le sud-ouest de l'agglomération.

Le moral

"Le moral de l'armée est au plus bas, (le régime) sait que s'il fait entrer ses chars au milieu des maisons et des habitants, il y a un risque plus grand de défections", a expliqué le colonel Oqaidi. Il a affirmé que plus de 3000 rebelles se battaient à Alep.

La conquête mardi de trois commissariats est "une petite victoire, bonne pour le moral", a de son côté affirmé le général Abdel Nasser Ferzat, un commandant de l'Armée syrienne libre (ASL). "Mais le plus important, c'est la prise des sièges des moukhabarat (renseignements). Si ces sites tombent, la victoire sera possible", a-t-il ajouté.

Ville vide

La ville s'est vidée d'une partie de ses habitants. Vivres et carburant manquent cruellement. Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé mercredi "avoir envoyé des rations alimentaires et que la distribution à 28'000 habitants d'Alep se fera dans les prochains jours".

Au moins 110 personnes ont été tuées mercredi en Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Depuis le début de la révolte en mars 2011, plus de 20'000 personnes ont péri, d'après l'OSDH.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS