Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un attentat à la bombe a frappé dimanche un quartier du centre de Damas abritant des bâtiments des services de sécurité et le bureau du vice-président. Le nouveau médiateur international Lakhdar Brahimi, qui a débuté son mandat samedi, a dit que le changement en Syrie était "inévitable".

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), "deux bombes ont explosé près d'un immeuble rattaché à l'état-major de l'armée et des forces armés dans le centre de Damas", faisant des blessés.

Un groupe islamiste obscur, "la Brigade des petits-fils du Prophète", qui se présente comme proche de l'Armée syrienne libre (ALS, rébellion), a revendiqué l'attentat, en évoquant "une réponse aux massacres à Daraya et dans les autres villes".

Multiplication des attentats

Les attentats se sont multipliés ces derniers jours à Damas, où l'armée tente de nettoyer des poches de résistance des rebelles. Les violences auraient fait dimanche au moins 57 tués à travers le pays, en grande majorité des civils, selon un bilan provisoire de l'OSDH, qui avait recensé 168 tués samedi et 125 vendredi.

Les bastions rebelles dans plusieurs villes étaient dimanche sous le feu des chars et des hélicoptères de l'armée, les rebelles équipés d'armes légères ne parvenant pas, malgré la multiplication de leurs attaques, à contester aux forces du régime la maîtrise totale du ciel.

A Alep, métropole du nord entrée dans une guerre d'usure après plus d'un mois de combats, plusieurs quartiers ont été bombardés.

"Changement "inévitable"

Au lendemain de sa prise de fonctions officielle, M. Brahimi a affirmé que le changement en Syrie était "inévitable". Il a toutefois souligné qu'"il est trop tôt de dire qui devrait partir et qui devrait rester". Bachar a-Assad "est le président du gouvernement actuel, Kofi (Annan, son prédécesseur comme médiateur international) lui a parlé et je lui parlerai", a-t-il ajouté.

La guerre en Syrie aurait fait plus de 26'000 tués selon l'OSDH et poussé à l'exode des centaines de milliers de personnes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS