Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Etats-Unis ont fermé lundi leur ambassade à Damas en raison de l'insécurité qui règne en Syrie, alors que Londres a rappelé son ambassadeur pour consultations. Pendant ce temps, les violences ne faiblissent pas. Elles ont fait au moins 69 nouvelles victimes.

"En accord avec plusieurs autres missions diplomatiques, nous avons exprimé nos craintes concernant la sécurité au gouvernement syrien, mais le régime n'y a pas répondu de façon adéquate", a écrit le département d'Etat américain.

L'ambassadeur américain, ainsi que tout le personnel de l'ambassade, ont quitté le pays et l'activité y a été suspendue. La Pologne représentera désormais les intérêts des Etats-Unis en Syrie.

Nouvel assaut à Homs

Alors que le blocage reste entier au sein de la communauté internationale face au conflit en Syrie, l'armée syrienne a lancé lundi un nouvel assaut sur Homs, haut lieu de la contestation, faisant au moins 42 morts et des dizaines de blessés, selon des militants.

Les troupes qui encerclent depuis des mois la ville, surnommée "la capitale de la révolution", ont bombardé aux roquettes et aux obus plusieurs quartiers. "C'est la première fois que nous subissons une telle attaque" a déclaré un militant. Le pilonnage de Homs avait déjà fait plus de 230 morts samedi, selon les opposants.

Sanctions suisses

Dans le même temps, des centaines de blindés syriens ont lancé un assaut contre Zabadani, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Trois officiers ont également été tués dans l'attaque d'un barrage militaire à Idleb, a annoncé l'agence officielle syrienne Sana.

La Suisse a étendu lundi ses sanctions contre la Syrie. Trente-quatre nouvelles personnes, dont deux ministres et de nombreux membres de l'appareil sécuritaire, ainsi que 19 entreprises ont été ajoutées à la liste édictée par le Secrétariat d'Etat à l'économie. Désormais, la "liste noire" compte 108 personnes et 38 entreprises. Berne se rallie ainsi aux dernières mesures prises par l'UE.

ATS