Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La ville syrienne d'Alep essuie un déluge de feu depuis plusieurs jours maintenant.

Keystone/AP Syrian Civil Defense White Helmets/UNCREDITED

(sda-ats)

Les deux plus grands hôpitaux dans la partie rebelle de la ville syrienne d'Alep ont été touchés mercredi à l'aube par des frappes aériennes. Ces attaques ont mis temporairement hors-service ces hôpitaux, a affirmé à l'AFP l'ONG qui soutient ces établissements.

"L'attaque est survenue à 04h00 du matin. Un avion militaire les a visés directement", a indiqué Adham Sahloul, de l'ONG médicale Syrian American Medical Society (SAMS), basée aux Etats-Unis.

Aucun bilan n'était disponible. Mais un autre médecin a déclaré qu'une partie du bâtiment avait été touchée. "Des gravats sont tombés sur les patients de l'unité de soins intensifs", a-t-il dit. L'hôpital M10 est le plus important établissement de prise en charge des blessés dans les quartiers tenus par les rebelles.

Une heure plus tôt environ, dans le quartier d'Al-Maadi, un autre secteur sous le contrôle des insurgés, un tir d'artillerie a visé une boulangerie devant laquelle une file d'attente s'était formée. D'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), le bombardement a fait au moins six morts.

Les quartiers d'Alep assiégés par les forces pro-gouvernementales syriennes ont été lourdement bombardés depuis la fin de la trêve, la semaine dernière. Plus de 250'000 habitants y vivraient toujours, selon une estimation relayée par l'ONU.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS