Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une voiture piégée a explosé lors de funérailles mardi dans une banlieue de Damas favorable au régime, faisant douze morts. Au même moment, l'armée n'a cessé de bombarder des quartiers de la capitale et la ville d'Alep pour tenter de venir à bout de la résistance des rebelles.

Selon la TV d'Etat, douze personnes ont été tuées et 48 blessées dans l'attentat à la voiture piégée au milieu de funérailles à Jaramana, dans la banlieue sud-est de Damas. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a souligné que les funérailles étaient organisées pour deux partisans du régime et que les habitants de Jaramana soutenaient majoritairement le pouvoir.

Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition, a accusé le régime d'être derrière cet attentat. "Le régime veut faire oublier ses massacres et punir les habitants de Jaramana - issus de différentes confessions - pour avoir accueilli des déplacés des villes voisines", a affirmé le porte-parole du CNS.

Cette attaque intervient alors que les opérations de l'armée visent désormais la ceinture est de Damas, où sont retranchées les brigades d'élite de l'Armée syrienne libre (ASL, rebelles), selon un commandant insurgé à Damas.

Violents pilonnages

L'armée, appuyée par des chars et des hélicoptères, a pilonné la région d'Al-Ghouta que les habitants fuyaient en masse, a précisé l'OSDH. Elle a aussi bombardé Harasta et Irbine, selon le Conseil général de la révolution syrienne (CGRS), un réseau de militants sur place.

Les quartiers de Zamalka, Qaboun, Jobar, Aïn Tarma, Al-Hjeira, dans l'est de la capitale Damas, ont été aussi la cible d'un violent pilonnage. Des affrontements avaient également lieu à Jobar et Zamalka où des habitant ont fui devant les assauts de l'armée, selon ces militants.

Sur l'autre grand front, au nord à Alep, des bombardements continuaient de viser, selon l'OSDH, les bastions des rebelles, engagés depuis plus d'un mois dans une bataille cruciale pour cette métropole commerçante.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS