Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le médiateur international Lakhdar Brahimi entame jeudi une visite de trois jours en Syrie. Il doit rencontrer samedi le président Bachar al-Assad, a-t-on appris de source officielle. Sur le terrain, les combats entre armée et rebelles se poursuivent dans "plusieurs quartiers" tenus par les rebelles.

M. Brahimi, dont c'est la première visite depuis sa prise de fonctions début septembre, doit rencontrer en fin d'après-midi le chef de la diplomatie Walid Mouallem.

Vendredi, il verra des membres de l'opposition de l'intérieur, tolérée par le régime. L'émissaire, qui a succédé à Kofi Annan, avait jugé lundi sa mission "extrêmement difficile", alors que le conflit armé en Syrie ne donne aucun signe de répit.

Bataille d'Alep

A Alep, où une bataille cruciale a lieu depuis près de deux mois, les combats entre rebelles et armée se poursuivaient dans "plusieurs quartiers" tenus par les rebelles, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

A Damas, une voiture piégée aurait explosé dans un quartier nord sans faire de victimes alors que l'armée affronterait des rebelles dans un quartier au sud de la capitale, selon l'OSDH.

Le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague a estimé que le régime du président syrien Bachar al-Assad était "condamné", lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue irakien à Bagdad. "Tant de crimes ont été commis que (ce régime) ne devrait pas survivre", a déclaré M. Hague dont c'est la première visite en Irak.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS