Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil national syrien (CNS), qui rassemble la majorité des courants d'opposition, a réclamé mercredi des réunions d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU et de la Ligue arabe. Cet appel intervient au lendemain des massacres sans précédent perpétrés par les forces du régime syrien dans le nord du pays.

Avec 123 civils tués d'après des militants, la journée de mardi a été l'une des plus meurtrières depuis le début, mi-mars, de la révolte contre le régime du président Bachar al-Assad. La répression a fait, selon une estimation de l'ONU, plus de 5000 morts en neuf mois.

Mercredi, des dizaines de chars ont en outre pris d'assaut Daël, dans la province de Deraa (sud), pour briser la grève en cours depuis plus d'une semaine, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). L'ONG basée à Londres a fait état de "tirs nourris et d'un grand nombre de blessés". L'OSDH a en outre affirmé qu'une fillette de 12 ans a péri dans la province d'Idleb (nord-ouest) sous les tirs des forces de sécurité.

Appel aux agences humanitaires

"A la lumière des massacres horribles" perpétrés par le régime contre des "civils non armés, en particulier dans les montagnes de Zaouia, à Idleb et à Homs", le CNS appelle à une réunion d'urgence de la Ligue arabe et du Conseil de sécurité, selon un communiqué.

Le CNS demande au Conseil de sécurité de déclarer les villes attaquées "zones de sécurité" afin qu'elles bénéficient d'une protection internationale, et d'obliger les forces du régime à se retirer de ces zones.

L'opposition parle encore d'un "génocide à grande échelle" dans les montagnes de Zaouia, à Idleb et à Homs. Elle exhorte les agences humanitaires à intervenir en urgence.

La France a de son côté qualifié les morts de mardi de "tuerie d'ampleur sans précédent" et a appelé la Russie à "accélérer" les négociations au Conseil de sécurité sur son projet de résolution.

ATS