Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Ligue arabe a annoncé samedi par un communiqué qu'elle suspendait "avec effet immédiat" sa mission d'observateurs en Syrie. Sa décision est motivée par l'escalade des violences dans ce pays.

Plus tôt dans la journée, les corps de 17 hommes ont été retrouvés dans les rues de la ville Hama avec une balle dans la tête. Ils avaient été arrêtés cette semaine par les forces de sécurité du régime syrien lors d'un assaut contre cette ville du centre du pays.

Les observateurs vont rester sur place en Syrie, mais en suspendant toute activité, avait déclaré un peu plus tôt une source proche de la Ligue, au Caire.

Répression

Les premiers éléments de cette mission sont arrivés en Syrie le 26 décembre, avec pour tâche de déterminer si le régime du président Bachar al Assad cessait ou non la répression du mouvement de contestation en cours depuis la mi-mars.

Selon les Nations unies, la répression a fait plus de 5000 morts au total. Durant la seule journée de vendredi, pas moins de 56 personnes ont été tuées dans les violences, selon des militants et des habitants.

ATS