Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des avoirs syriens pour 20 millions de francs appartenant à des personnes de l'entourage du président Bachar al-Assad ont été bloqués en Suisse ces dernières semaines, a indiqué lundi le SECO, confirmant une information de la "NZZ am Sonntag". Le montant total des fonds syriens gelés s'élève désormais à 70 millions.

Le Conseil fédéral avait décrété des sanctions contre Bachar al-Assad, plusieurs membres de sa famille, des ministres et également des hommes d'affaires en mai 2011, suite au soulèvement contre le régime. Ces sanctions ont été complétées plusieurs fois depuis.

La Suisse a ce faisant aussi repris les sanctions de l'Union européenne (UE). L'ONU n'a pour sa part pas réussi jusqu'ici à s'accorder sur des sanctions en raison de divergences au sein du Conseil de sécurité.

Entrée en Suisse interdite

Douze noms figurent actuellement sur la liste des sanctions décidées par la Suisse, a indiqué le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). En plus du gel de leurs avoirs, les personnes concernées n'ont plus le droit non plus de se rendre en Suisse.

Deux entreprises pétrolières étatiques figurent également sur la liste, et l'importation de pétrole ou de produits pétroliers de Syrie est interdite. Un embargo sur l'exportation d'armes et d'articles de luxe vers ce pays est aussi en vigueur.

ATS