Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Maroc a décidé de rappeler son ambassadeur à Damas, a annoncé mercredi soir le ministre marocain des Affaires étrangères Taib Fassi Fihri. L'ambassade du Maroc a été attaquée par des manifestants favorables au pouvoir syrien.

Cette décision a été "prise par le roi Mohammed VI pour protester contre un système (NDLR, syrien) qui n'arrive pas à se renouveler", a déclaré M. Fassi Fihri lors de l'ouverture de la quatrième édition des MEdays (un think tank marocain) à Tanger, dans le nord du Maroc, sur le thème "Le Sud dans la gouvernance mondiale du XXIe siècle".

La Ligue arabe a donné, à partir de mercredi, "trois jours au gouvernement syrien pour arrêter la répression sanglante" contre l'opposition et promet des "sanctions économiques" si Damas n'accepte pas de coopérer avec la Ligue, a indiqué mercredi soir le Premier ministre du Qatar à l'issue de la réunion de l'organisation pan-arabe à Rabat.

Opposants libérés

Par ailleurs, La psychanalyste syrienne de renom Rafah Nached, en prison depuis le 10 septembre, a été libérée mercredi soir par les autorités syriennes, a indiqué sa famille vivant en France.

Le régime syrien avait décidé mardi de relâcher 1180 détenus, "impliqués dans les événements en Syrie et qui n'ont pas de sang sur les mains", avait annoncé la télévision syrienne.

Quatre jours après son interpellation, la psychanalyste, âgée de 66 ans, avait été accusée "d'activités susceptibles de déstabiliser l'Etat".

ATS