Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Syrie: les donateurs mobilisent 4,4 milliards de dollars pour 2018

"Nous avons besoin que la Russie et l'Iran exercent une pression sur le régime afin qu'il accepte de s'asseoir à la table des négociations menées sous les auspices de l'ONU", a déclaré la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

KEYSTONE/EPA/STEPHANIE LECOCQ

(sda-ats)

Les donateurs réunis à Bruxelles ont recueilli 4,4 milliards de dollars (4,3 milliards de francs) en faveur de la Syrie pour 2018. Ils ont exhorté Moscou et Téhéran à faire pression sur Damas pour négocier la fin d'une guerre entrée dans sa 8e année.

"Ma meilleure estimation est que d'ici la fin de la journée nous aurons obtenu des engagements pour 2018 à hauteur de 4,4 milliards de dollars", a a annoncé mercredi le responsable des affaires humanitaires et des secours d'urgence de l'ONU, Mark Lowcock.

"C'est un bon début, même si nous aurions souhaité davantage", a-t-il commenté, en précisant que les Etats-Unis, un des plus importants contributeurs, n'avaient pas encore précisé le montant de leur engagement.

La suisse donnera 61 millions

Représentée à la conférence par Krystyna Marty, secrétaire d’État suppléante du DFAE, la Suisse prévoit pour sa part de débloquer en 2018 61 millions de francs pour soutenir la population en détresse en Syrie et dans les pays limitrophes, et 7 millions de francs en faveur de la promotion de la paix. Au total, la Suisse a mis 376 millions de francs à disposition depuis 2011.

Les organisateurs de la conférence espéraient recueillir au total 9 milliards de dollars pour 2018. L'ONU avait chiffré les besoins à 3,5 milliards de dollars pour l'aide humanitaire en Syrie et à 5,6 milliards pour soutenir les réfugiés dans les pays voisins.

Promesses supplémentaires attendues

"Les montants promis (mercredi) sont loin d'être négligeables. (...) Nous aurons des promesses supplémentaires d'ici à la fin de l'année", a assuré le responsable onusien.

Un accord des Etats membres de l'Union européenne est attendu sur la facilité financière pour les réfugiés en Turquie, dont le montant est de trois milliards d'euros sur deux années.

Certains donateurs comme l'Allemagne et la France ont pris des engagements sur plusieurs années. "Les promesses pour les années 2019 et suivantes atteignent 3,4 milliards de dollars", a ainsi précisé Mark Lowcock.

Pression politique attendue

"Nous avons besoin que la Russie et l'Iran exercent une pression sur le régime afin qu'il accepte de s'asseoir à la table des négociations menées sous les auspices de l'ONU", a auparavant déclaré la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini au début de la journée.

"Nous pensons que la seule paix durable pour la Syrie sera liée à un processus politique sous les auspices de l'ONU", a réaffirmé Mme Mogherini.

Les négociations engagées à Genève n'ont guère progressé en huit cycles. Le régime de Bachar al-Assad n'est en effet pas pressé de traiter avec ses opposants, divisés et affaiblis sur le terrain. Le soutien militaire de Moscou et de Téhéran lui a permis de reprendre l'offensive et de s'emparer de plusieurs zones rebelles.

Problème de la Russie

Les agissements de Moscou ont été dénoncés par Penny Mordaunt, ministre britannique du Développement. "En exerçant son veto de l'ONU 12 fois sur la Syrie, (la Russie) a donné un feu vert à Assad pour perpétrer des atrocités contre son propre peuple", a-t-elle relevé.

"Sans une transition politique crédible et durable, il ne saurait être question du financement de la reconstruction en Syrie", a précisé le secrétaire d'Etat français auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne.

Qalamoun pris par le régime

Sur le terrain, le régime a pris le contrôle du Qalamoun oriental, région près de Damas, après la fin des évacuations de rebelles, ont annoncé les médias étatiques, le régime consolidant ainsi son emprise sur les environs de la capitale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.