Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une réunion de coordination de l'aide humanitaire internationale pour la Syrie s'est ouverte jeudi à Genève. La réunion à huis clos doit permettre de faire le point sur les besoins actuels et les possibilités d'accès, a indiqué un diplomate.

La réunion est présidée par le directeur de la division et de la coordination de l'aide humanitaire de l'ONU John Ging et regroupe les représentants des Etats membres, des organisations régionales, comme la Ligue arabe et la Commission européenne, des ONG, dont le CICR, et des agences de l'ONU comme le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR).

"Il s'agit de mobiliser tous les acteurs, d'échanger les informations, d'examiner les possibilités d'accès, de faire des propositions dans le cas où il serait possible d'entrer dans le pays", a affirmé à l'ats ce diplomate ayant requis l'anonymat.

Cent millions de dollars

Les besoins de financement seront aussi discutés. Un plan d'action chiffré à cent millions de dollars sur 90 jours est à l'étude, a-t-il précisé.

La responsable des Affaires humanitaires de l'ONU Valérie Amos a pu se rendre mercredi avec une équipe du Croissant-Rouge syrien dans le quartier dévasté de Bab Amro, dans la ville de Homs. Mercredi, elle avait aussi rencontré des responsables syriens à Damas.

Valérie Amos poursuit jeudi sa visite en Syrie, prévue jusqu'à vendredi. Le principal objectif de cette visite est d'obtenir de la part des autorités de Damas un accès sans entraves pour l'acheminement de l'aide humanitaire à la population civile.

ATS