Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un raid aérien a coûté la vie à six djihadistes étrangers, dont un chef tunisien de l'Etat islamique, près d'Hassaké, dans le nord-est de la Syrie, rapporte lundi l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Ils se trouvaient dans une voiture au moment de la frappe.

On ignore si l'opération a été menée par l'armée syrienne ou par la coalition formée à l'initiative des Etats-Unis pour combattre l'Etat islamique.

Le Pentagone a annoncé le mois dernier une intensification des bombardements, qui ont depuis visé Raqqa, "capitale" du califat proclamé par le mouvement djihadiste. L'armée syrienne et les milices progouvernementales ont quant à elles lancé une offensive contre l'EI aux frontières turque et irakienne, dans le nord et l'est.

Dans la province d'Hassaké, les extrémistes combattent à la fois les forces gouvernementales et les miliciens kurdes des unités de protection du peuple (YPG), qui sont appuyés par la coalition.

ATS