Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Syrie: un attentat "terroriste" frappe Damas en plein coeur

Un attentat mené par des "terroristes" a fait sept blessés dans un quartier abritant de nombreux centres de la Sécurité au coeur de Damas, ont rapporté les médias officiels syriens. En parallèle, l'opposition se réunissait dès dimanche au Qatar pour tenter de s'élargir et s'unir.

L'attaque s'est produite derrière l'hôtel Dama Rose et près du siège d'un syndicat proche du pouvoir. Les blessés sont des civils, a précisé l'agence officielle Sana. Selon des militants d'opposition, des installations militaires dans le centre de la capitale se trouvent à proximité.

L'attentat a eu lieu dans un quartier abritant des bâtiments de la Sécurité et le siège de l'état-major, déjà visé le 26 septembre par un attentat.

Poursuite des combats

Plus tôt dans la journée, l'Organisation syrienne des droits de l'homme (OSDH) avait fait état de raids menés par l'armée de l'air syrienne sur la région de Damas, après des combats qui ont opposé à l'aube troupes et rebelles dans la capitale. Aucun bilan de ces violences n'était disponible dans l'immédiat.

Ces nouvelles opérations militaires interviennent au lendemain d'une journée particulièrement meurtrière avec près de 200 personnes tuées, indique l'OSDH, qui dit s'appuyer sur un réseau de militants et de sources médicales. Ces chiffres ne peuvent être confirmés par d'autres sources.

Par ailleurs, l'OSDH a annoncé que les rebelles syriens avaient pris pour la première fois le contrôle d'un champ pétrolier dans la province de Deir Ezzor (est). La région renferme les plus importantes réserves énergétiques du pays.

L'opposition réunie à Doha

En parallèle, l'opposition au régime de Bachar al Assad se réunit à compter de ce dimanche à Doha, la capitale du Qatar. Fragmentée, elle va tenter d'unifier ses composantes militaire et politique mais les premières indications n'incitent guère à l'optimisme.

Les discussions doivent durer quatre jours. L'objectif est d'élargir de 200 actuellement à 400 la composition du Conseil national syrien (CNS), la plus grande instance de l'opposition en exil, très critiquée pour son manque de représentativité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.