Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un double attentat suicide a frappé mercredi un complexe militaire abritant le siège de l'état-major de l'armée, au coeur de la capitale syrienne Damas. L'attaque a tué au moins quatre gardes et fait une douzaine de blessés. Deux groupes ont revendiqué l'opération.

Deux kamikazes ont lancé tôt le matin, à dix minutes d'intervalle, leurs voitures piégées aux abords et à l'intérieur du QG de l'état-major, à quelques mètres de la place fortifiée des Omeyyades dans une zone abritant de nombreux bâtiments gouvernementaux et de la Sécurité, selon les autorités.

L'Armée syrienne libre (ASL), la principale force qui cherche à renverser le président Bachar al-Assad, a revendiqué l'attaque via trois de ses brigades, qui a fait, selon elle, des dizaines de morts. Plus tard, un groupe jihadiste a aussi revendiqué le double attentat, affirmant que cinq de ses combattants avaient été tués, dont un kamikaze.

Journaliste tué

L'ASL n'a jamais revendiqué d'attentats suicide. Des groupes islamistes radicaux avaient eux revendiqué ce genre d'attentats.

Alors qu'ils couvraient ces attaques, un journaliste syrien, Maya Nasser, travaillant pour la télévision iranienne Press TV, a été tué par un sniper et le chef du bureau à Damas de cette chaîne et d'une autre TV iranienne, le Libanais Hussein Mortada, a été blessé par balle, selon les médias iraniens.

Il s'agit de l'attaque la plus grave dans la capitale depuis le 18 juillet. Toujours dans la capitale, au moins 16 personnes auraient été exécutées chez eux par des miliciens pro-régime dans le quartier sunnite de Barzé (nord), selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins, mais qu'aucune autre source fiable ne permet d'appuyer ou non ce type de bilan.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS