Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 26 personnes ont été tuées lundi dans un double attentat à la voiture piégée dans la ville de Hassaké en Syrie, ont indiqué une ONG et la télévision d'Etat syrienne. Il a été revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

Une bombe a visé des combattants kurdes dans un secteur de la ville, l'autre attentat a ciblé des troupes gouvernementales. Six Kurdes, sept soldats et 13 civils ont trouvé la mort au total, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), proche des opposants au régime de Bachar al-Assad.

Les djihadistes de l'EI, qui contrôlent une grande partie des territoires environnants, de part et d'autre de la frontière syro-irakienne, ont tenté sans succès de s'emparer d'Hassaké cet été. Dans un communiqué en ligne, l'EI a revendiqué les deux attentats suicide de lundi.

De leur côté, deux responsables de l'administration américaine ont indiqué à Reuters que la Russie a déployé sept chars T-90 sur un terrain d'aviation près de Lattaquié (nord-ouest). Et Washington avait déjà dit penser vendredi que quelque 200 soldats d'infanterie de marine russes étaient stationnés dans ce même secteur.

ATS