Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le passage de Qouneïtra reliant la partie syrienne du plateau du Golan à celle occupée par Israël depuis 1967 a rouvert (archives).

KEYSTONE/AP/ARIEL SCHALIT

(sda-ats)

Israël, la Syrie et les Nations unies ont convenu de rouvrir lundi le point de passage de Qouneïtra, sur le plateau du Golan annexé par Israël, a déclaré vendredi l'ambassadrice des Etats-Unis à l'Onu, Nikki Haley. C'est l'unique point de contact entre les deux Etats.

"Nous comptons sur Israël et la Syrie pour donner aux Casques bleus l'accès qui leur est nécessaire et pour s'assurer de leur sécurité. Nous appelons aussi la Syrie à prendre les mesures nécessaires pour que la FNUOD puisse se déployer et patrouiller sans interférence ni risque pour sa sécurité", a-t-elle ajouté.

Israël, officiellement en état de guerre avec la Syrie, a conquis le plateau stratégique du Golan durant la guerre des Six-Jours de juin 1967 et en a annexé quelque 1200km2 fin 1981. Cette annexion n'est pas reconnue par la communauté internationale. Environ 510 km2 restent sous contrôle syrien.

La Force des Nations Unies est chargée d'observer le désengagement (FNUOD) et de garantir un cessez-le-feu entre Israël et la Syrie. Elle comprend environ un millier de Casques bleus. Sa mission a été perturbée par le conflit en Syrie. Le passage de Qouneïtra reliant la partie syrienne du plateau du Golan à celle occupée par Israël, était tombé brièvement en juin 2013 aux mains des rebelles mais a ensuite été repris par l'armée syrienne.

Laissez-passer

La réouverture du point de passage "va permettre aux Casques bleus de l'Onu d'intensifier leurs efforts pour empêcher les hostilités sur les hauteurs du Golan", a dit Nikki Haley dans un communiqué.

Fin septembre, les autorités israéliennes ont dit être prête à rouvrir le point de passage de Qouneïtra maintenant que l'armée syrienne en a chassé les rebelles. La police militaire russe patrouille du côté syrien de la ligne d'armistice, en coopération avec la police et la douane syriennes.

Avant 2014, le point de passage était emprunté essentiellement par des habitants druzes de la partie du Golan occupée par Israël pour aller étudier, travailler ou se marier en Syrie. Les agriculteurs l'utilisaient également pour exporter leurs pommes. Mais depuis 2011 et le début de la guerre en Syrie, Israël ne leur accordait quasiment plus de laissez-passer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS