Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller fédéral Ueli Maurer a mis fin à l'enquête administrative annoncée il y a un an sur le système d'information et de conduite FIS des Forces terrestres. Acquis il y a cinq ans pour 700 millions de francs, le programme n'est toujours pas utilisable.

Le ministre de la défense se disait alors convaincu que l'enquête lui permettrait de tirer des leçons des erreurs, voire des inepties commises dans cette acquisition. Le Département fédéral de la défense (DDPS) a indiqué qu'il faudra désormais se contenter d'un rapport de la commission de l'armement, confirmant une information du "Tages-Anzeiger" et "Bund"

Le rapport est déjà terminé depuis mars. La commission de l'armement recommande une adaptation des lignes directrices et des procédures d'acquisition, ainsi qu'un meilleur contrôle, en particulier via le département.

Pas un concept concret

La décision de se procurer le FIS avait été prise alors qu'il n'existait encore aucun concept d'application concrète, révélait le conseiller fédéral il y a un an. Le Parlement avait donné son accord sans se renseigner plus précisément.

Acheté en 2006-2007, ce système aurait dû permettre aux hauts gradés de diriger les batailles depuis un écran d'ordinateur. Or, il ne pourra être utilisé complètement par la troupe qu'à partir de 2015. M. Maurer doute qu'à ce moment-là, le logiciel soit encore à la pointe.

ATS