Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

YB et Thoune, les deux clubs bernois engagés dans les barrages de l'Europa League, doivent remonter un score déficitaire. Leur tâche ne s'annonce pas facile.

YB, battu 0-1 chez lui voici une semaine, se déplace en Azerbaïdjan pour affronter Qarabakh Agdam, alors que Thoune reçoit Sparta Prague après avoir perdu 3-1 à l'aller.

Les Young Boys, toujours dirigés à titre intérimaire par Harald Gämperle, se retrouvent une nouvelle fois le dos au mur à Bakou (jeudi 18h00, heure suisse). S'ils veulent atteindre leur premier objectif de la saison, ils doivent absolument s'imposer contre Qarabakh Agdam. Après un vol de 4300 kilomètres en partance de Bâle, les Bernois doivent effacer la consternante défaite (0-1) concédée au match aller dans un Stade de Suisse aux trois quarts vides.

Le succès 3-1 arraché sur la pelouse de Tourbillon dimanche à Sion a donné le signe que les Young Boys étaient toujours en vie. "Mais seulement le premier pas", comme le formule le capitaine Steve Von Bergen. "C'était un sentiment agréable de voir dans les vestiaires que tout le monde avait souffert. Nous étions le dos au mur et nous avons une nouvelle fois réagi sous pression. Nous devons à nouveau montrer cette mentalité et cette performance d'équipe."

Pour Thoune, atteindre la phase de groupes est important sur le plan financier. Cela pourrait lui rapporter jusqu'à deux millions de francs et permettre de vivre une fin de saison sans soucis d'ordre pécuniaire. Mais sur le terrain, il s'agira de gommer le handicap de deux buts concédé il y a une semaine dans la capitale tchèque.

L'entraîneur Ciriaco Sforza donne sa recette pour créer l'exploit. "Nous devons être plus concentrés et moins nonchalants et vouloir marquer à tout prix", a dit l'ancien international. Jusqu'ici, son équipe a souvent peiné à se montrer efficace, et elle a aussi démontré une fragilité défensive inquiétante. "Contre Sparta, nous ne devrons nous permettre aucune erreur", avertit Sforza. Thoune devra donc réussir un match parfait pour passer le cap.

ATS