Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Téhéran - La police a arrêté vendredi quelque 80 jeunes "ivres" dans une villa de Téhéran où se déroulait un "concert illégal", a indiqué le quotidien conservateur Keyhan. La police a également confisqué de l'alcool, dont la consommation est interdite en Iran.
"Quatre-vingt garçons et filles qui étaient ivres et improprement vêtus ont été arrêtés", a expliqué Kayhan en citant le procureur de Téhéran Abbas Jafari Dolatabadi. "Cinq autres personnes qui vendaient des billets pour ce concert entre 30 et 35 dollars pièce ont également été arrêtés", a-t-il ajouté.
L'organisation de concerts, qu'il s'agisse de musique traditionnelle, folklorique ou de groupes de pop-music dûment autorisés, est soumise à une autorisation préalable du ministère de la Culture et de l'Orientation islamique.
Bien que très fréquentes à Téhéran et dans les grandes villes, les soirées musicales ou dansantes mixtes, publiques ou privées, sont en théorie interdites en Iran.
En 2007, la police avait arrêté 230 personnes lors d'un concert de rock illégal dans un jardin près de Téhéran. La plupart avaient été rapidement relâchées, mais les chanteurs et organisateurs avaient passé plusieurs semaines en détention.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS