Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche que le dernier rapport de l'AIEA ne reflétait pas l'ensemble du programme nucléaire iranien. "L'Iran est plus près qu'on ne croit de la bombe (nucléaire)", a t-il déclaré en conseil des ministres.

"Seuls les éléments qui ont pu être prouvés (dans le rapport de l'Onu) ont été écrits, mais il y a en réalité beaucoup d'autres choses que nous observons". Ces propos ont été rapportés par un responsable du bureau du Premier ministre.

Le dirigeant israélien n'a pas précisé de quelle information supplémentaire il disposait lors de cette réunion. Celle-ci portait sur le rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) publié en début de semaine.

Au début de la réunion, Benjamin Netanyahu a relancé son appel à la communauté internationale à "stopper la course de l'Iran vers l'arme nucléaire avant qu'il ne soit trop tard."

L'Iran rejette les accusations selon lesquelles il développerait des armes nucléaires. Téhéran explique avoir besoin de la technologie nucléaire pour produire de l'électricité ainsi que pour d'autres projets à but pacifique, qualifiant le rapport de l'AIEA de "partial" et "basé sur des motivations politiques".

Washington et Israël ont tous deux affirmé qu'ils conserveraient toutes les options en main pour empêcher l'Iran de développer une bombe nucléaire.

ATS