Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les consommateurs suisses ne font pas toujours preuve de la plus grande clairvoyance au moment d'effectuer leurs choix tarifaires dans la téléphonie mobile. Du coup, ils paient 2,3 milliards de francs de trop chaque année aux opérateurs, selon une étude de comparis.ch.

Le document publié lundi par le site de comparaison sur Internet relève que les prix pratiqués dans la téléphonie mobile par Swisscom, Sunrise et Orange demeurent trop élevés. Pourtant, "presque personne ne téléphone ou ne surfe avec l'offre la plus avantageuse", commente comparis.ch.

Une incohérence qui coûte donc cher aux utilisateurs de téléphones mobiles en Suisse. Le montant de 2,3 milliards de francs articulé par comparis.ch provient d'une enquête conduite auprès de quelque 5200 personnes.

ATS