Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La plupart des radars du département du Gers ont été neutralisés dans la nuit de lundi à mardi par des buralistes français. Ils poursuivent leurs actions contre le projet de paquet de cigarettes neutre. Plusieurs radars de l'Aude sont aussi touchés.

Dans le Gers, le gros de l'opération a porté sur les radars situés en zone rurale. Sur un total de 22, "18-19 radars ont été occultés sur le département", a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Les appareils ont été enveloppés de sacs portant notamment la mention "radars génériques", en référence au futur paquet qui doit uniformiser les étuis de cigarettes, selon la même source. A Auch, un des deux radars urbains a lui aussi été bâché, a déclaré la police.

Dans l'Aude, six radars ont été rendus momentanément inopérants, selon le président du syndicat départemental des buralistes, Frédéric Martin. A la gendarmerie, on a noté qu'un radar au moins avait été recouvert dans le département. Un recensement était en cours pour établir un bilan plus complet.

Texte examiné mercredi

Ces diverses opérations visent le projet de loi sur l'introduction du paquet neutre, un texte déjà adopté par les députés et qui doit être examiné mercredi par la commission des Affaires sociales du sénat.

Les neutralisations de radars se sont notamment multipliées depuis la fin de la semaine dans différents départements du Sud-Ouest de la France où les buralistes se plaignent déjà de la concurrence exercée par la proximité de l'Espagne et d'Andorre, qui vendent les cigarettes moins cher.

ATS