Le laboratoire japonais Takeda va supprimer en Suisse jusqu'à 280 postes. Le groupe nippon, qui a absorbé son concurrent irlandais Shire, veut regrouper ses deux sièges helvétiques à Opfikon près de Zurich.

Takeda avait finalisé en janvier la reprise de Shire pour 62 milliards de dollars. Au siège international de Shire à Zoug, le groupe japonais veut supprimer de 180 à 190 des 500 postes. Les employés restants seront transférés à Opfikon, a indiqué vendredi à AWP une porte-parole de Takeda, confirmant des informations du quotidien Neue Zürcher Zeitung.

Le porte-parole a précisé que les chiffres avancés étaient des estimations et non définitifs. Le siège européen de Takeda à Opfikon va également faire les frais de la restructuration, avec la suppression de 80 à 90 postes sur environ 500.

La procédure de consultation avec les représentants du personnel a été lancée lundi et se prolongera jusqu'au 27 mai. Les employés concernés doivent bénéficier d'un plan social et pourront se voir proposer des postes alternatifs au sein du groupe.

Hormis Zoug et Opfikon, Takeda est également présent en Suisse avec des sites de production à Neuchâtel et Pfäffikon dans le canton de Schwyz. Ces derniers ne sont pas concernés par les réductions d'effectifs.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.