Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Talonner un véhicule sur plusieurs centaines de mètres est une infraction grave qui justifie un retrait de permis de trois mois au minimum. Le Tribunal fédéral (TF) donne raison au Service des automobiles (SAN) du canton de Vaud.
L'automobiliste dénoncée avait suivi sur l'autoroute A9 entre Lausanne-Vennes et La Blécherette un véhicule qui la précédait à une distance oscillant entre cinq et dix mètres, sur près de 500 mètres. Selon les calculs du SAN, l'intervalle est de 0,3 seconde.
"Ce laps de temps représente moins du quart de l'intervalle à respecter en vertu des règles de prudence", relève le TF. "Il est beaucoup trop court pour permettre au conducteur de réagir en cas de besoin".
La Haute Cour désavoue le Tribunal cantonal vaudois, qui avait raccourci de trois à un mois la durée du retrait de permis prononcé par le SAN. Selon l'instance cantonale, il s'agissait d'une faute qui pouvait être qualifiée de "moyennement grave".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS