Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tamedia vend sa filiale Swiss Online Shopping, active dans la mode en ligne, à l'allemand Schustermann & Borenstein. Le groupe de médias zurichois entend concentrer son activité commerciale sur les enchères, les échanges et les petites annonces.

La transaction annoncée vendredi par l'éditeur du quotidien zurichois Tages-Anzeiger prend effet immédiatement. Elle concerne aussi les actionnaires minoritaires, précise le communiqué. Aucun détail financier n'est divulgué.

Swiss Online Shopping est connu pour détenir la plate-forme de mode en ligne FashionFriends et la boutique premium de mode en ligne stromberg.ch. Quant au repreneur, Schustermann & Borenstein, il s'agit d'une société bavaroise dont le siège se trouve à Munich.

Recentrage des activités

Tamedia motive sa décision de vendre par une volonté de recentrer ses activités de commerce en ligne. "Nous souhaitons à l'avenir nous concentrer prioritairement sur les plates-formes d’enchères et d’échanges, ainsi que celles des petites annonces", note Christoph Brand, directeur de la division numérique, cité dans le communiqué.

Pour le repreneur, Schustermann & Borenstein, l'idée consiste à se profiler sur un marché suisse réputé porteur en termes de pouvoir d'achat et de propension à consommer en ligne. Sa stratégie vise à développer sa présence dans le domaine au niveau européen, selon les dires du copropriétaire et directeur Daniel Schustermann.

Outre le Tages-Anzeiger, Tamedia est détenteur dans le secteur des médias en Suisse romande des quotidiens 24 heures, Tribune de Genève et Le Matin.

ATS