Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les salariés de la raffinerie de Collombey (VS) tirent la sonnette d'alarme: ils ne seront bientôt plus assez pour garantir la sécurité du site. Ils demandent donc à Tamoil de mettre le site en veille le temps que les négociations du plan social soient terminées.

Garantir la sécurité de la raffinerie, et donc de la population, est une priorité absolue pour les salariés, ont souligné leurs représentants vendredi. Le problème est qu'elle ne sera bientôt plus assurée en raison du nombre de collaborateurs malades et du départ de ceux qui ont trouvé un nouveau travail depuis l'annonce du licenciement collectif.

A cela s'ajoutent l'incertitude et la tension que subissent le personnel et qui ne favorisent pas non plus la sécurité. Les salariés ont donc voté mercredi une résolution demandant "la suspension temporaire des activités de production et de livraison de la raffinerie" jusqu'à la fin des négociations du plan social.

Heures cumulées

Les salariés demandent aussi que les services compétents de l'Etat du Valais contrôlent les plannings actuels de la raffinerie pour garantir la sécurité et la législation du travail. "On ne peut pas laisser le bébé tout seul !", a lancé un collaborateur en parlant du site, si bien que certains salariés pallient l'absence d'autres en cumulant les heures, et cela n'est pas sans risque.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS