Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tamoil a déploré mercredi que les syndicats et les représentants des employés de la raffinerie de Collombey (VS) aient quitté la table des négociations du plan social sans avancer une contre-proposition. La compagnie pétrolière dit espérer une "atmosphère plus constructive et plus positive" pour le prochain round prévu le 17 février prochain.

Une réunion a eu lieu mercredi entre la direction de Tamoil, les syndicats et les représentants des employés. Il s'agissait de la deuxième rencontre de négociations d'un plan social après l'annonce du licenciement collectif des 233 salariés de la raffinerie de Collombey et de cinquante employés du site de Tamoil à Genève.

Dans un communiqué diffusé mercredi soir, Tamoil déplore "l'attitude non constructive" des représentants du personnel, "qui ne permet pas d'aller de l'avant dans le processus des négociations". Les syndicats et les employés tiendront une conférence de presse jeudi après-midi, à l'issue d'une assemblée avec l'ensemble du personnel.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS