Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le distributeur américain Target, affaibli par de mauvaises performances commerciales et un vol massif de données confidentielles sur ses clients, a annoncé son intention de supprimer plusieurs milliers de postes. Ses services administratifs aux Etats-Unis et en Inde seront les premiers touchés.

L'objectif de cette restructuration est de réduire les coûts de deux milliards de dollars sur deux ans. Il s'agit de l'un des principaux volets du plan de relance élaboré par le directeur général, Brian Cornell, qui cherche à recentrer le groupe sur un nombre restreint de lignes de produits sur lesquelles il estime que l'enseigne dispose d'avantages concurrentiels en termes de qualité et de prix.

"Nous savons qu'aujourd'hui, pour lutter, la vitesse et la simplicité sont extrêmement importantes", a-t-il dit lors d'une réunion d'analystes.

Les suppressions de postes devraient toucher en premier lieu la région de Minneapolis, où se trouve le siège du groupe, et l'Inde, deux zones dans lesquelles la société emploie au total environ 26'000 personnes. Les 1800 magasins répartis aux Etats-Unis devraient être épargnés.

Un milliard à investir

Target va parallèlement investir un milliard de dollars (960 millions de francs) dans les hautes technologies et la modernisation de sa chaîne d'approvisionnement. Il se fixe pour objectif une marge avant impôts, charges financières, dépréciation et amortissement stable entre 9,5% et 10% sur les cinq prochaines années, contre 9,5% l'an dernier.

Brian Cornell, un ancien de Wal-Mart et PepsiCo, avait annoncé en janvier le retrait total du groupe du marché canadien. Mardi, il a expliqué vouloir améliorer l'offre de produits alimentaires du groupe, notamment de produits "bio". L'alimentation représente environ 20% des ventes totales du groupe.

Pour l'exercice à fin janvier 2016, le groupe vise une croissance des ventes à données comparables de 1,5% à 2,5% et une croissance des ventes totales de 2% à 3%.

A Wall Street, l'action Target a fini la journée en hausse de 0,4% alors qu'elle chutait de 2,2% avant la présentation du plan. Target a précisé avoir les moyens de racheter jusqu'à deux milliards de dollars de ses propres actions cette année, puis trois milliards par exercice par la suite.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS