Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les tarifs de sauvetage héliporté fixés en septembre par le gouvernement valaisan ne satisfont pas les partenaires. Les deux compagnies valaisannes d'hélicoptères mais aussi tarifsuisse font recours auprès du TAF.

Pour Air-Glaciers et Air Zermatt, les prix fixés par le canton sont beaucoup trop bas. "Nous avons donc décidé de faire recours", a appris mercredi l'ats de la bouche de Bruno Bagnoud, PDG d'Air-Glaciers.

Les deux compagnies d'hélicoptères revendiquent au moins le prix de revient, soit 150.35 francs par minute de vol pour un hélicoptère biturbine au lieu des 108.05 fixés par le canton. Pour une machine monoturbine, le tarif passerait à 126.10 francs la minute de vol au lieu de 83.25.

Facturés à l'assurance obligatoire

Tarifsuisse fera également recours au Tribunal administratif fédéral (TAF) mais pas pour les mêmes raisons. L'assureur estime trop élevés les tarifs fixés par le canton.

Les tarifs peuvent être facturés à l'assurance obligatoire des soins (LAMal). Ils doivent être "adéquats, efficaces et économiques", cela dans l'intérêt des contribuables qui financent le système de santé et des bénéficiaires de la prestation qui en paient eux-mêmes une partie, relève l'assureur.

Tarifs inchangés depuis dix ans

Les tarifs de sauvetage héliporté sont demeurés inchangés depuis plus de dix ans, les négociations tarifaires ayant échoué entre l'Organisation cantonale valaisanne des secours (représentant des compagnies d'hélicoptères), et tarifsuisse. Le canton a donc tranché en septembre dernier et décidé de les revaloriser.

Les tarifs sont ainsi passés de 87.20 à 108.05 la minute de vol pour un biturbine et de 77 à 83.25 pour un monoturbine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS