Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Médecins et assureurs ont trouvé un accord sur l'indemnisation des visites à domicile. Réglé entretemps par une convention qui prend fin le 31 mai, l'actuel forfait de dérangement sera à l'avenir à nouveau intégré au Tarif médical (Tarmed).

Pour santésuisse, cet accord permet une simplification du tarif et une revalorisation durable du travail des médecins de premier recours. Plutôt qu'un forfait, les caisses-maladie rétribueront le temps de traitement au domicile du patient. Le dédommagement est supérieur à celui facturé au cabinet.

L'Association des médecins de famille et de l'enfance Suisse relève que le nouveau système n'améliore pas, comme le prétendent les assureurs, la position des médecins de famille. Mais elle a au moins pour effet d'empêcher leur déclassement. Elle met un terme au débat annuel sur le maintien de l'indemnité et constitue un premier pas en direction d'un remboursement équitable et meilleur des médecins de famille.

Jusqu'à présent, les médecins de premier recours pouvaient compter sur quelque 35 francs d'indemnité forfaitaire de dérangement. Selon les médecins de famille, le volume de l'indemnité représente quelque 16 millions de francs.

ATS