Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le soleil et les températures radieuses qui règnent depuis quelques jours en Suisse réjouissent mais signifient une augmentation de la concentration d'ozone dans l'air. Mercredi, la plupart des stations de mesures ont enregistré des valeurs supérieures à la limite de 120 mg/m3.
L'air était le plus pollué sur le Plateau. La concentration d'ozone a atteint 209 mg/m3 à Moutier (BE) et Olten (SO) en fin d'après-midi, a indiqué l'Office fédéral de l'environnement. Pour trouver un air propre, il fallait se trouver dans la région de Zermatt (VS), de la Jungfrau ou se rendre en Engadine.
Les conséquences de cette pollution sur la santé sont nombreuses, a rappelé la Ligue pulmonaire suisse. L'ozone réduit la capacité fonctionnelle des poumons, peut irriter le nez et la gorge et provoquer des difficultés respiratoires, en particulier des crises d'asthme.
Ce sont donc avant tout les personnes asthmatiques, les enfants et les nourrissons, dont les poumons ne sont pas encore complètement développés, ainsi que les personnes âgées qui souffrent des concentrations élevées d'ozone.
La Ligue pulmonaire et l'OFEV recommandent de ne pratiquer que le soir ou le matin des activités physiques telles que le jogging, le jardinage ou le cyclisme. Ils conseillent de se déplacer à pied ou à vélo plutôt qu'en voiture et de renoncer à des trajets inutiles ainsi qu'à d'autres activités engendrant l'émission de substances polluantes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS