Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Si les durées longues (moins de 16 ans) restent les plus demandées pour les hypothèques à taux fixe, les durées courtes, soit celles de moins de quatre ans, ont suscité à la surprise générale un intérêt croissant au 3e trimestre 2017 (archives).

KEYSTONE/CHRISTOF SCHUERPF

(sda-ats)

Les taux de référence des hypothèques fixes en Suisse sont demeurés stables au 3e trimestre 2017, conservant leur bas niveau record. Côté demande, les durées extrêmement courtes ont été de manière surprenante privilégiées.

Se fixant à fin septembre à 1,47%, les taux des hypothèques à taux fixe sur dix ans ont affiché une infime croissance de 0,02 point de pourcentage au regard du niveau affiché trois mois auparavant, ressort-il du dernier baromètre des hypothèques de comparis.ch publié mardi. Ceux des emprunts d'une durée de cinq et deux ans n'ont eux aussi quasiment pas changé, à 1,07 et 0,95%, respectivement.

Si les durées longues (moins de 16 ans) restent les plus demandées pour les hypothèques à taux fixe, les durées courtes, soit celles de moins de quatre ans, ont suscité à la surprise générale un intérêt croissant. La demande pour les premières s'est fixée à 79,4%, alors que celle pour les secondes a augmenté de 0,7 point à 3,7%.

La hausse des emprunts de courte durée s'est réalisée au détriment de ceux disposant d'une échéance à moyen terme, lesquels ont fléchi de 17,6 à 16,9% au 3e trimestre. Alors que les emprunteurs suisses affichent une préférence pour les échéances de durée longue afin de pouvoir planifier de manière sûre, comparis.ch s'avoue surpris du regain de popularité des durées courtes.

Hausse des taux directeurs

Expert bancaire de comparis.ch, Marc Parmentier émet l'hypothèse que l'idée de taux hypothécaires bas se soit ancrée dans l'esprit des emprunteurs. Ces derniers se seraient ainsi intentionnellement tournés vers des échéances plus courtes, avec de taux plus bas, explique le spécialiste.

Evoquant les perspectives, comparis.ch anticipe dans un avenir proche la fin de la fluctuation modérée des taux hypothécaires qui persiste depuis le début de l'année. "Le moteur économique de la zone euro tourne à un régime qu'il n'avait pas atteint depuis longtemps et le relèvement des taux directeurs n'est plus qu'une question de temps, prévoit M. Parmentier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS