Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les petits importateurs automobiles ont retiré mercredi leur référendum contre la loi sur les émissions de gaz à effet de serre, révisée en mars. Le texte s'opposait à la taxe prévue pour les voitures neuves émettant plus de 130 grammes de CO2 par kilomètre.

L'Association des indépendants du commerce automobile suisse (VFAS) s'attend désormais à ce que ses intérêts soient pris en compte lors de la formulation de la loi, indique-t-elle dans un communiqué.

La procédure d'audition lancée par le Département fédéral de l'énergie sur son projet d'ordonnance sur la réduction des émissions de CO2 a montré que les craintes de la VFAS n'étaient pas fondées, explique-t-elle.

Le référendum combattait le contre-projet indirect à l'initiative anti-4X4 des Jeunes Verts, qui ont retiré leur texte entretemps. Lors du lancement de leur texte, les référendaires arguaient que la nouvelle législation nuirait à la compétitivité des petits importateurs de voitures.

"Bizarre"

Contactée par l'ats, Sara Stalder, directrice de la Fondation alémanique de protection des consommateurs SKS, se dit "très surprise" par la décision de la VFAS. "Je trouve bizarre qu'ils renoncent maintenant. Pour nous, le résultat de la procédure d'audition n'est pas si clair que ça".

Dans ce dossier, les grands importateurs de voitures n'ont pas les mêmes intérêts que les petits, rappelle-t-elle. "Mais peut-être la VFAS en sait-elle plus que nous, peut-être un accord a-t-il été conclu en coulisse?", s'interroge-t-elle.

Bien que saluant le retrait du texte, l'Association pour des véhicules plus respectueux des personnes, à l'origine de l'initiative anti-4X4, dit elle aussi ne pas comprendre la décision des référendaires. Elle appelle les référendaires à plus de transparence sur les raisons du retrait, se demandant même si 50'000 signatures ont bel et bien été récoltées.

"Plus de 50'000 signatures ont été rassemblées", a assuré pour sa part à l'ats Joël Thiébaut, secrétaire général de la VFAS.

ATS