Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Guatemala - Au moins 115 morts, des milliers de sinistrés et des maisons ensevelies sous la boue: la tempête tropicale Agatha, première de la saison cyclonique annoncée comme très violente, a ravagé l'Amérique centrale. Le Guatemala est le pays le plus touché.
Rien que dans ce pays, au moins 92 personnes ont été tuées, 54 sont portées disparues et 112'000 ont été évacuées. La municipalité la plus sinistrée a été celle de San Antonio Palopo, où les pluies ont provoqué un glissement de terrain qui a emporté 25 habitations, faisant au moins quinze morts. Depuis le début de la tempête, il est tombé plus d'un mètre de pluie sur certaines parties du pays.
Au Salvador voisin, le directeur de la Protection civile a annoncé le décès de neuf personnes et la disparition de deux autres liés au passage d'Agatha. Le président Mauricio Funes a décrété l'"alerte rouge" sur tout le territoire, qualifiant la situation de "critique".
Le Honduras a de son côté fait état de 14 tués et plus de 3000 personnes évacuées, ainsi que d'importants dommages matériels. L'état d'urgence nationale a été décrété par le président Porfirio Lobo et l'alerte rouge concerne cinq des 18 départements.
Première tempête tropicale d'une saison cyclonique (1er juin - 30 novembre) prédite comme particulièrement violente, Agatha s'est transformée dimanche en dépression. L'Amérique centrale est particulièrement vulnérable aux fortes pluies en raison de son relief montagneux et de la faiblesse des réseaux de communication.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS