Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Les gardiens de la prison de Champ-Dollon (GE) ont déjoué dans la nuit de lundi à mardi une tentative d'évasion. Trois détenus avaient entamé la vitre de leur cellule pour se faire la belle. Le personnel surveillant a dû utiliser la force pour les maîtriser.
Au cours de l'intervention, quatre gardiens et une surveillante ont été blessés par les détenus réfractaires. Un des fonctionnaires a probablement le poignet cassé, d'autres souffrent de déchirures ligamentaires et ont des hématomes, a précisé mardi le directeur de la prison de Champ-Dollon Constantin Franziskakis.
Les trois détenus qui ont tenté de s'échapper ne sont pas des tendres. Il s'agit de criminels endurcis. L'un a été extradé en France immédiatement après la tentative d'évasion. Les deux autres, l'un déjà condamné, l'autre en attente de jugement, ont été sanctionnés. Ils devront passer six mois en régime d'isolement.
La tentative d'évasion est restée confinée à l'intérieur du bâtiment cellulaire. La police a été appelée à la rescousse et a sécurisé les alentours le temps pour les gardiens de procéder aux contrôles d'usage. A Champ-Dollon, les cellules ont des fenêtres qui ont une vitre renforcée et des barreaux.
La prison préventive genevoise a également été le théâtre, ce week-end, de plusieurs bagarres entre détenus dans les cellules. La plus grave d'entre-elles s'est terminée par un coup de couteau. Le prisonnier blessé est hors de danger, a fait savoir M.Franziskakis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS