Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Suisse de 39 ans s'est bouté le feu après s'être aspergé d'essence en début d'après-midi à Penthalaz (VD). Rapidement secouru, il a été transporté au CHUV à Lausanne en ambulance. Sa vie n'est pas en danger. L'homme est connu pour différentes affaires judiciaires dans le canton.

Peu avant midi, le Suisse s'est rendu avec deux bidons d'essence au milieu de la cour de Venoge Parc, à Penthalaz, où se trouve la direction du Service pénitentiaire vaudois. Il a menacé de s'asperger et de s'immoler, a communiqué la police cantonale.

Un important dispositif a été mis en place avec la collaboration des pompiers et l'engagement d'une ambulance. Des négociateurs de la police ont parlementé avec l'individu.

Grenades et projectiles

Peu avant 14h00, l'homme s'est aspergé et a allumé l'essence. Les gendarmes du détachement d'action rapide et de dissuasion de la police cantonale (DARD) et les pompiers sont intervenus immédiatement pour circonscrire le feu et secourir la victime.

Lors de cet engagement et pour détourner son attention, les gendarmes ont utilisé des grenades assourdissantes et tiré un projectile en caoutchouc. Souffrant de brûlures au deuxième degré, la victime a été prise en charge par le personnel d'une ambulance et emmenée au CHUV, à Lausanne. Ses jours ne sont pas en danger.

Elargissement progressif

L'homme est connu pour différentes affaires judiciaires dans le canton de Vaud. Sous le coup de mesures thérapeutiques institutionnelles, traité pour troubles psychiques, il avait déjà exécuté quatre ans en milieu carcéral et se trouvait actuellement au bénéfice d'un élargissement de son régime.

L'ex-détenu était ainsi placé en appartement protégé. "Il était dans un cadre de moins en moins sécurisé, tout en faisant l'objet d'un suivi serré de médecins, services sociaux et institution spécialisée", a indiqué Sylvie Bula, cheffe du service pénitentiaire.

Le condamné avait participé le matin même à l'Office d'exécution des peines du Service pénitentiaire à Penthalaz à une rencontre interdisciplinaire visant à son évaluation.

ATS