Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La décotation de Tesla, annoncée de façon cavalière sur Twitter par son médiatique CEO Elon Musk, serait, si elle se concrétise, la plus grosse opération de ce genre jamais réalisée. (archives)

KEYSTONE/EPA TESLA/TESLA HANDOUT

(sda-ats)

Le conseil d'administration du fabricant de véhicules électriques Tesla a indiqué mercredi être en train d'"évaluer" la proposition exprimée la veille de façon iconoclaste par son PDG Elon Musk de retirer le groupe de la Bourse.

L'instance de direction s'est réunie "plusieurs fois au cours de la semaine passée" pour évoquer ce sujet et "prend les mesures nécessaires pour l'évaluer", est-il indiqué dans un communiqué de l'entreprise.

Les discussions ont notamment tourné autour des avantages que représenteraient "pour les intérêts à long terme de Tesla" le fait de ne plus être coté à Wall Street, ainsi qu'autour du "financement nécessaire" pour mener à bien une telle opération, y est-il ajouté.

L'entrepreneur sud-africain avait semé le trouble mardi en envoyant en cours de séance une salve de messages sur Twitter faisant part de son intention de retirer Tesla de la cote, d'en rester le PDG quoi qu'il arrive et en assurant qu'il avait le financement nécessaire à l'opération.

Si elle se concrétise, il s'agirait de la plus grosse opération de retrait de la cote.

Contrairement à une entreprise cotée en Bourse, une société évoluant hors des plateformes financières n'est pas soumise à des obligations légales contraignantes en matière de transparence comme la publication de ses résultats tous les trimestres ou la rémunération de ses dirigeants.

Elle est aussi plus à l'abri des contraintes de rendements à court terme généralement imposées par les investisseurs avides de voir un rapide retour sur leur capital.

Quelques actionnaires ont déjà apporté leur soutien à ce projet d'Elon Musk, qui a bien souligné que toute décision finale sur le sujet serait soumise à un vote de l'ensemble des personnes ayant investi dans l'entreprise.

A Wall Street, où il avait été temporairement suspendu après les premiers tweets du patron de Tesla mardi, le titre a finalement terminé en hausse de près de 11%. Il perdait 1,18% vers 13H40 GMT mercredi, dans les premiers échanges à la Bourse de New York.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS