Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bangkok - Au moins un militaire a été tué et 18 personnes blessées à Bangkok. Des forces de sécurité thaïlandaises ont tenté de bloquer un convoi de "chemises rouges", les opposants qui exigent la démission du gouvernement.
Cet incident porte à au moins 27 morts et près de 1000 blessés le bilan des violences politiques dans le royaume depuis le 10 avril. Il témoigne d'un climat politique aussi bloqué que volatile.
Les heurts ont éclaté quand environ 900 soldats et policiers ont stoppé la progression d'une manifestation de 2000 "chemises rouges". Les opposants avaient quitté le camp dans lequel ils sont retranchés dans le centre de Bangkok pour apporter leur soutien aux habitants de la banlieue.
Les soldats ont effectué des tirs de sommation à l'arme automatique pour bloquer le convoi. Plusieurs kilomètres en amont du cortège principal, une centaine de manifestants se sont heurtés aux forces de l'ordre, qui ont fait usage de balles en caoutchouc, de matraques et de boucliers pour les disperser. Les protestataires ont riposté avec des pierres, des billes en métal et des feux d'artifice.
Les affrontements ont cessé lorsqu'une pluie tropicale s'est abattue sur les lieux, à une quarantaine de kilomètres du centre de la capitale, sur la route Vipavadee-Rangsit. A la nuit tombée, les soldats s'étaient retirés et la plupart des manifestants avaient regagné leur campement.
Les manifestants "nous défient toujours", a indiqué le général Dithapron Sasasamit du Commandement interne des opérations de sécurité (ISOC) pour justifier l'intervention. Jatuporn Prompan, cadre de l'opposition, a rétorqué que le soldat s'était "fait tirer dessus par son propre camp".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS