Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bangkok - L'armée thaïlandaise a pris le contrôle du campement fortifié des "chemises rouges" à Bangkok, forçant les responsables de la contestation antigouvernementale à se rendre. Mais la capitale et le nord-est du pays restent le théâtre d'émeutes.
La Bourse de Bangkok, plusieurs centres commerciaux dont l'immense Central World et ses boutiques de luxe, ainsi que des banques étaient en feu. Les locaux de la chaîne de télévision Channel 3 étaient aussi la proie des flammes, mais les pompiers ont pu maîtriser l'incendie et évacuer sains et saufs une centaine d'employés de ce bâtiment, qui menaçait de s'effondrer.
Le gouvernement thaïlandais a ensuite annoncé avoir étendu l'état d'urgence, qui avait été décrété à Bangkok et à ses environs puis à quinze provinces, à deux autres provinces du Nord-Est du pays. Cette région est le bastion du mouvement des "chemises rouges". Le couvre-feu a été étendu à 23 provinces supplémentaires.
L'état d'urgence, qui facilite le contrôle des manifestations, concerne désormais deux provinces proches des frontières du Laos, Kalasin et Mudkahan.
Les "rouges" avaient lancé leur mouvement à la mi-mars pour réclamer la démission du premier ministre Abhisit Vejjajiva et des élections législatives anticipées. Depuis lors, plus de 70 personnes ont été tuées et plus de 1700 blessées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS