Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Thaïlande: les chefs des "chemises rouges" se rendront le 15 mai

Bangkok - Les chefs du mouvement des "chemises rouges" ont affirmé leur détermination à poursuivre leur bras de fer avec le gouvernement thaïlandais. Ils ont dans le même temps annoncé être prêts à se rendre à la police, mais pas avant le 15 mai.
"Le 15 mai, 24 d'entre nous se rendront. Tous les chefs", a déclaré Nattawut Saikar, l'un des principaux organisateurs des "chemises rouges". Mais il a estimé probable que les autorités n'attendront pas cette date pour tenter de déloger les milliers de manifestants qui bloquent l'un des principaux quartiers commerciaux et touristiques de la capitale depuis plusieurs semaines.
Une vingtaine de responsables des "chemises rouges" font l'objet d'un mandat d'arrêt lancé par les autorités après l'instauration de l'état d'urgence le 7 avril à Bangkok.
Aucun d'entre eux n'a été arrêté jusqu'à présent. La police a tenté en vain vendredi d'en interpeller certains dans un hôtel, mais l'opération s'est terminée en fiasco.
Les opposants en "chemises rouges" sont considérés comme proches de l'ex-Premier ministre en exil Thaksin Shinawatra. Ils réclament le départ du Premier ministre actuel, arrivé au pouvoir de manière "illégitime" selon eux, et la tenue d'élections législatives anticipées immédiates.
Le Premier ministre a exclu de démissionner et n'envisage pas d'élections avant la fin de l'année. Il est notamment soutenu par les "chemises roses", un nouveau mouvement qui a rassemblé 5000 personnes vendredi à Bangkok.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.