Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bangkok - Le principal parti d'opposition thaïlandais a déposé une plainte en justice contre le ministre des Affaires étrangères. Ce dernier est accusé d'avoir tenu des propos infamants sur la monarchie lors d'un discours aux Etats-Unis, a indiqué son porte-parole.
Le chef de la diplomatie thaïlandaise Kasit Piromya avait déclaré à Washington que son pays devait débattre d'une réforme de la royauté, appelant ses concitoyens à "parler de ce sujet tabou qu'est la monarchie".
Ces propos, sans précédent dans un pays où le roi Bhumibol Adulyadej, 82 ans, est immensément révéré et où toute critique de l'institution royale est passible de prison, n'avaient eu aucun écho dans la presse thaïlandaise.
Mais le parti Puea Thai, proche des "chemises rouges" qui ont occupé Bangkok pendant deux mois lors de la crise du printemps (90 morts, 1900 blessés), estime que le ministre a été trop loin.
"Il est clair que lors de l'intervention du 12 avril à l'université John Hopskin, il a violé l'article 112 du code pénal sur le crime de lèse-majesté", a expliqué Pormpong Nopparit, porte-parole du Puea Thai.
"J'ai soumis toutes les preuves, y compris les CDs de son discours" au siège de la police criminelle, a-t-il ajouté. "Je demande (au Premier ministre Abhisit Vejjajiva) d'agir, faute de quoi cela montrera que le gouvernement pratique une justice à deux vitesses".
Hospitalisé depuis septembre dernier, le roi Bhumibol, qui est le plus ancien monarque en exercice dans le monde, est considéré comme le ciment indispensable à l'unité de la Thaïlande.
Son image est encore plus protégée par les autorités depuis les manifestations des "rouges" qui visent la chute du gouvernement. Le pouvoir a affirmé avoir découvert un réseau lié aux manifestants et conspirant contre la monarchie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS