Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Thaci s'engage à prendre des mesures contre la corruption

Pristina - Le Premier ministre kosovar Hashim Thaci s'est engagé mardi à prendre "des mesures immédiates" contre les membres de son gouvernement qui s'avèreraient coupables de corruption. Selon la presse, un ministre est visé par une enquête de la mission de l'UE au Kosovo.
Dans une allocution transmise par la principale chaîne publique RTK, M. Thaci a promis que le gouvernement ne tolèrerait pas la corruption, un fléau régulièrement dénoncé par l'Union européenne.
"Si les soupçons actuels montrent qu'il y a eu abus, nous prendrons des mesures immédiates contre ceux qui seront reconnus coupables", a assuré le Premier ministre.
Selon les médias, la Mission européenne de police et de justice au Kosovo (EULEX) a ouvert une enquête sur des détournements de fonds publics qui auraient été commis par de hauts responsables dont des membres du gouvernement.
Selon le quotidien "Koha Ditor", EULEX soupçonne le ministre des Transports Fatmir Limaj d'avoir sollicité des pots-de-vin des entreprises qui ont répondu à l'appel d'offres lancé par son ministère pour la construction de routes.
M. Limaj a exigé "le versement de 10 à 13 % du montant total de l'offre", selon le journal.
EULEX le soupçonne de blanchiment d'argent, crime organisé, détournement de fonds, fraude et corruption, a affirmé le quotidien.
Fin avril, la police de la mission européenne avait perquisitionné le domicile de M. Limaj et les bureaux du ministère des Transports. EULEX avait confirmé plus tard que cette opération avaient été menée dans le cadre d'une enquête portant sur des contrats pour la construction de routes de plusieurs millions d'euros. Les appels d'offres avaient été lancés entre 2007 et 2009.
En février, EULEX et le gouvernement kosovar s'étaient engagés à renforcer leur lutte contre la corruption.
M. Limaj est un ancien commandant de la guerilla kosovare qui avait combattu les forces serbes au cours de la guerre de 1998-99 au Kosovo.
L'objectif de la mission européenne, forte de quelque 3000 personnes, est d'harmoniser les systèmes judiciaire, policier et douanier kosovars avec les standards européens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.