Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A la suite de la démission de David Cameron, la reine Elisabeth II a reçu Theresa May pour lui confier la responsabilité de former le nouveau gouvernement.

KEYSTONE/EPA PRESS ASSOCIATION/DOMINIC LIPINSKI

(sda-ats)

La reine Elizabeth II a accepté mercredi la démission de David Cameron. La monarque britannique a reçu dans la foulée Theresa May pour lui confier la responsabilité de former le nouveau gouvernement qui aura la lourde charge de mettre en oeuvre le Brexit.

Au pouvoir depuis six ans, l'ancien premier ministre britannique est arrivé à Buckingham Palace accompagné de son épouse et de ses trois enfants. Quelques minutes plus tôt, il avait quitté pour la dernière fois le 10 Downing Street en souhaitant à son pays qu'il "aime tant" de "continuer à réussir".

Il s'est réjoui de voir une femme lui succéder en la personne de Theresa May, estimant qu'elle sera une dirigeante "forte et stable". "Je suis heureux que pour la seconde fois dans notre histoire le Premier ministre soit une femme et une conservatrice", a-t-il dit.

Mme May deviendra en effet la deuxième femme à prendre les rênes d'un exécutif britannique après Margaret Thatcher (1979-1990). Réputée pour sa détermination, sa force de travail mais aussi une certaine froideur, elle hérite d'un Royaume-Uni que le référendum a laissé sens dessus dessous, entre turbulences économiques et pression des dirigeants de l'UE pour que Londres engage au plus vite la procédure de divorce.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS