Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président du Comité d'organisation des Jeux olympiques d'hiver à Pyeongchang dément tout voyage de Thomas Bach en Corée du Nord.

Il a dénoncé les informations "irresponsables" selon lesquelles le patron du CIO Thomas Bach espère se rendre en Corée du Nord pour discuter de sa participation aux JO.

"J'ai été sidéré par cette information qui est absolument sans fondement", a déclaré à l'AFP Lee Hee-Beom à son retour en Corée du Sud en provenance de Suisse où se tenait la commission exécutive du Comité international olympique (CIO).

"Je soupçonne que quelqu'un a pris ses désirs pour des réalités, a-t-il ajouté. C'est tout à fait irresponsable. En réalité, la Corée du Nord est sous le coup de sanctions internationales et une telle visite est difficile à réaliser".

L'agence sud-coréenne Yonhap avait rapporté, en citant des sources gouvernementales, que Bach voulait se rendre au Nord.

"La visite pourrait se dérouler avant la fin de l'année", a déclaré un responsable cité par Yonhap.

Les organisateurs sud-coréens des Jeux de Pyeongchang (9 au 25 février) militent pour une participation des sportifs nord-coréens dans l'espoir de faire de l'événement un symbole de paix dans la péninsule divisée.

La Corée du Nord a manqué la date limite du 30 octobre pour confirmer sa participation alors même que son couple de patineurs artistiques Ryom Tae-Ok et Kim Ju-Sik s'est qualifié.

Yonhap avait ajouté que le CIO était en pourparlers avec Pyongyang et qu'un autre officiel du CIO pourrait faire le voyage en lieu et place de son patron.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS