Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Thomas Minder pointe des lacunes au niveau de la mise en oeuvre de son initiative contre les rémunérations abusives qu'il compte combler au Parlement (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Thomas Minder veut forcer les administrateurs à assumer au moyen de leur propre fortune la responsabilité de leurs actes. L'assemblée générale de Credit Suisse vendredi a montré, à ses yeux, que des lacunes restent à combler dans l'application de son initiative.

"Tout cela est la conséquence d'Urs Rohner", a déclaré dimanche le politicien dans une interview au journal alémanique SonntagsBlick. Il faisait référence au président du conseil d'administration du numéro deux bancaire helvétique.

Le conseiller aux Etats Schaffhousois déplore le fait que chez Credit Suisse mais aussi dans d'autres sociétés personne ne se sent responsable, ni "des sites contaminés, ni d'autres délits". "Personne ne l'a fait savoir jusqu'ici aussi clairement qu'Urs Rohner", s'emporte l'entrepreneur.

Thomas Minder en conclut que le conseil d'administration devrait mettre la main au porte-monnaie, en cas de sauvetage d'une banque par un pays ou d'une amende. Et il devrait le faire au moyen de sa fortune personnelle. "Ainsi, les administrateurs ne pourraient pas échapper à leur responsabilité", ajoute-t-il.

Le conseiller aux Etats ne prévoit toutefois pas pour le moment d'autres actions politiques, en raison des faibles chances d'aboutir. Mais il pointe des lacunes au niveau de la mise en oeuvre de son initiative contre les rémunérations abusives qu'il compte combler au Parlement.

Ainsi, il ne devrait plus être possible à l'avenir que les actionnaires votent à l'avance sur les salaires basés sur la performance, toujours visible après coup, selon lui.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS