Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conglomérat industriel allemand ThyssenKrupp, premier sidérurgiste du pays, a annoncé lundi soir avoir essuyé une lourde perte annuelle sur son exercice décalé 2011/2012. Celle-ci est surtout liée à des dépréciations sur ses activités américaines.

Faute de "profits distribuables", ThyssenKrupp ne paiera pas de dividende sur l'exercice écoulé, a ajouté le groupe dans un communiqué. Lors de l'exercice précédent, le conglomérat avait distribué un dividende de 0,45 euro par action.

Sa perte nette part du groupe s'est élevée à 4,7 milliards d'euros contre 1,8 milliard d'euros lors de l'exercice précédent, a annoncé ThyssenKrupp.

En 2011/2012, le groupe a enregistré une perte opérationnelle Ebit de 4,4 milliards d'euros, contre une perte opérationnelle de 1 milliard lors de son exercice précédent. Ces résultats font suite à des dépréciations de 3,6 milliards d'euros passées sur ses sites situés au Brésil et aux Etats-Unis, réunis dans sa division "Steel America".

Le processus de cession de ces activités est en cours, a précisé le groupe sans entrer plus dans les détails. Il a souligné qu'"une sélection de parties intéressées (était) actuellement en train d'analyser les sites et de soumettre leur offre".

Autre difficulté, le groupe dont le siège est à Essen, dans l'ouest de l'Allemagne, a dû faire face à la faiblesse du marché européen et à une série de scandales qui entachent son image.

Directoire purgé

Dans le détail, ses activités d'acier ont enregistré un fort recul, conséquence de la crise qui pèse sur la zone euro. A l'inverse, ses activités technologiques, comme la construction d'ascenseurs, de composants ou de systèmes marins a connu une progression plus heureuse, en hausse grâce au dynamisme de l'Asie, notamment la Chine et l'Inde.

Réagissant à ses déboires en Amérique, à des accusations de corruptions, d'abus de confiance et d'ententes illicites, ThyssenKrupp, 14e producteur mondial d'acier, a aussi confirmé le renvoi de trois des six membres de son directoire, comme précédemment annoncé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS