Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Golf - Tiger Woods a pris la tête de l'US Open avec ses compatriotes Jim Furyk et David Toms après le 2e tour du deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison, à San Francisco.
Les deux premiers mondiaux, Rory McIlroy et Luke Donald, ont été éliminés.
Woods, en quête d'un 15e succès en Grand Chelem, a rendu une carte dans le par malgré trois bogeys consécutifs du trou no 5 au no 7 sur un parcours de l'Olympic Club qui n'a pas eu de pitié pour plusieurs grands noms du golf.
Avec un total de 139, Woods, Furyk et Toms compte deux coups d'avance sur un quatuor composé du Nord-Irlandais Graeme McDowell, vainqueur de l'US Open en 2010, des Américains Michael Thompson, seul leader à l'issue du 1er tour, et John Peterson et du Belge Nicolas Colsaerts, 29 ans, qui a passé le cut d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière.
"Ce n'était pas facile. Il fallait rester aussi patient que possible et c'est ce que j'ai bien réussi à faire", a indiqué Woods, qui n'a plus gagné un Majeur depuis quatre ans et l'US Open à Torrey Pines (Californie).
"Ce parcours peut tout vous faire perdre en un clin d'oeil. C'est brutal", a indiqué McDowell, qui a commis trois bogeys sur les quatre derniers trous.
Le Nord-Irlandais Rory McIlroy a signé un score de 73, soit quatre coups de mieux que la veille au premier tour, mais cela s'est avéré insuffisant pour lui laisser un espoir de pouvoir défendre son titre durant le week-end. "Je n'ai pas su m'adapter au parcours, a indiqué McIlroy. Nous n'avons pas tous l'habitude de ce type de parcours où il faut poser la balle au bord du green afin de la faire rouler vers le trou."
Avec un total de 150, le no 2 mondial a toutefois fait mieux que le no 1, l'Anglais Luke Donald, auteur d'une carte de 72 au lendemain d'un terrible score de 79, où il avait fait autant de bogeys que de par (9).

ATS