Toute l'actu en bref

Tim Hug est monté pour la deuxième fois de sa carrière sur un podium de Coupe du monde avec sa deuxième place samedi à Sapporo, au Japon.

Il n'a été devancé que par la vedette locale, Akito Watabe.

En l'absence d'une grande partie des meilleurs, le Soleurois a attaqué les 10 km à ski de fond en 5e position après le saut. A la mi-parcours, il figurait dans le trio de tête en compagne de Watabe et de l'Allemand Manuel Faisst, avec une vingtaine de secondes d'avance sur les poursuivants. Peu après, cette avance a atteint une trentaine de secondes.

"Tout s'est déroulé comme je l'avais souhaité", a expliqué Hug. "J'ai rapidement voulu combler le trou derrière Watabe, pour ensuite bénéficier d'une bonne collaboration en tête de la course. Au final, Watabe avait un peu plus de réserves." Le Japonais a fait la différence dans la dernière petite butte avant l'entrée dans le stade.

Peu auparavant, Faisst avait lâché prise. C'est la première fois de la saison, après 19 épreuves, qu'aucun Allemand ne monte sur la plus haute marche du podium! Les spécialistes de la "Mannschaft" avaient simplement tout gagné jusqu'à présent. Il est vrai que leurs trois meilleurs éléments, Johannes Rydzek, Eric Frenzel et Fabian Riessle, n'étaient pas au départ.

Seuls trois des quinze premiers de la Coupe du monde avaient fait le voyage de Sapporo. A une dizaine de jours de l'ouverture des Mondiaux à Lahti en Finlande, les cracks préfèrent se ménager.

ATS

 Toute l'actu en bref